« Une très bonne candidate celle-là » (rires gras)

Je travaille dans une boutique de mode, une jeune femme vient passer un entretien pour être vendeuse. La candidate est sur son 31, jupe et talons, brésilienne, plutôt jolie. Lorsqu’elle sort du bureau, nous sommes plusieurs vendeurs dans le magasin. Le manager la remercie et lui dit qu’il la recontactera peut-être. Elle tourne les talons, lui nous sourit grassement et fait comme s’il se remontait la braguette. Et ajoute, d’un ton bien lourd de sous-entendus, « une très bonne candidate celle-là ». #sexismeordinaire #çanesameliorepasavecletemps

Publicités