« Il va y avoir du travail ma cocotte »

Entretien avec mon boss pour « faire le point ». Sûrement pour me féliciter de mes récentes réussites, peut-être même augmenter mon salaire pour qu’il atteigne (enfin) celui de mon collègue masculin. Naïve que je suis : 1h30 de monologue où il m’explique qu’il faut que je travaille ma voix, trop douce, qui ne me permet pas d’avoir l’air mature. [Je cite : « Vous êtes une femme-enfant et j’ai besoin de quelqu’un de professionnel »]. Aussi, malgré le fait que je ne sois pas sa secrétaire, il « compte » sur moi pour « mettre de l’ordre » dans ses dossiers ainsi que dans ses affaires personnelles, parce que « sans vouloir être sexiste, les femmes sont plus ordonnées que les hommes ». Et, cerise sur le gâteau, il termine avec un : « il va y avoir du travail ma cocotte ». Ça vous embête si je vomis ? Vous savez, les femmes, c’est plus fragile que les hommes… #sexismeordinaire

Publicités