« Elle est « le cul » et moi « les seins » de cette entreprise »

Étudiante, salariée le samedi dans un drive. Avec une collègue, il nous arrive régulièrement d’entendre que nous sommes la « vitrine » du magasin et qu’on nous a engagées pour nos « jolies gueules ». Il s’est donc avéré qu’elle était « le cul » et moi « les seins » de cette entreprise à 90% masculine. Et nous voilà donc obligées de travailler deux fois plus pour prouver nos capacités. Et à sourir bêtement à nos supérieurs qui nous reluquent. #sexismeordinaire

Publicités